samedi 30 décembre 2017

Retour sur l'année 2017 à travers un bilan


Et oui, l'heure est venue de se prêter au rituel de fin d'année et de faire un bilan ! L'occasion de faire un retour sur cette année littéraire 2017 aussi bien sur les livres lus, les découvertes, les rencontres, les événements littéraires et puis aussi surtout sur les coups de cœur qui l'ont marqué. Prêts pour un long article ? :)

En 2017, ce n'est pas loin de 220 livres qui ont défilé entre mes mains ! Quand je vois ce chiffre, je me dis que c'est vraiment incroyable, je sais que je lis énormément, mais une fois que le décompte est fait je me surprends moi-même, je dois l'avouer. Parmi tous ces livres, il y a bien entendu des lectures qui ne m'auront pas marqué plus que cela, des déceptions également, mais surtout de très belles découvertes et de magnifiques coups de cœur. Je reviendrais sur ce point un peu plus loin.

Cette année a aussi eu son lot de salons littéraires, ahhhh qu'est ce que j'aime ces événements ! Il y a eu Les Mines Noires, Polar Lens, Saint-Maur en Poche, Envie de Livres ou encore le dernier Le Salon du Livre du Touquet. Autant de dates qui m'ont permis de voir ou revoir bon nombre d'auteurs que j'apprécie tout particulièrement. Je ne vais pas tous les citer, parce que dans les articles liés vous pouvez les retrouver, mais je dirais tout de même que revoir Alexis Aubenque est à chaque fois un réel plaisir, qu'à chaque fois que je vois Claire Favan, j'ai limite envie de relire ses livres encore et encore, que rencontrer Sandra Martineau ça été rencontrer une auteure tellement douce et gentille et qu'enfin rencontrer Carène Ponte et Amélie Antoine cela a été un peu la cerise sur le gâteau ! Et surtout ces salons, c'est toujours l'occasion de partager de très bons moments avec ma sœur Lili, de se prendre parfois des fous rires à en avoir mal aux joues et de revenir à chaque fois chacune avec des piles de livres qui donnent le vertige.


Parlons maintenant des coups de cœur ! Parmi toutes ces lectures, bon nombre ont fait chavirer mon cœur (oops je deviendrais presque poétique), m'ont fait vibrer, rire aux éclats, pleurer comme une madeleine ou encore frissonner pendant des heures. Mes coups de cœur, ce sont ces livres que j'aimerais ne jamais avoir refermé, que j'aimerais pouvoir redécouvrir encore et encore, mais aussi ces livres que j'ai envie de crier à tout le monde de les lire sans plus tarder. J'ai dû faire un choix, j'ai hésité pendant des heures et je n'ai pas pu me résigner à n'en faire qu'une petite sélection. Du coup, je vous présente les 15 coups de cœur que je retiens de l'année 2017 !


Par amour de Valérie Tong Cuong :
Ce titre avait été mon premier coup de cœur de l'année, et quel titre ! Je découvrais l'auteure par la même occasion à ce moment-là et Par amour a vraiment été un livre qui m'a profondément marqué par son histoire, ses personnages, cette force de l'amour mise en avant à travers ces pages. Un roman magnifique et puissant dont il ne faut pas passer à côté.

Dompteur d'anges de Claire Favan :
Impossible de le cacher, Claire Favan, c'est mon auteure française de thrillers préférée alors ce livre, je l'attendais avec énormément d'impatience. Dompteur d'anges est pour moi sans conteste LE thriller de 2017, celui qui m'a donné des sueurs froides, qui m'a tenu en haleine jusqu'à la fin et m'a fait écarquiller les yeux bons nombres de fois. Sérieusement, vous attendez quoi pour lire Claire Favan ?!

De l'eau pour les éléphants de Sarah Gruen :
De l'eau pour les éléphants, c'est un de ses romans dont on ne s'attend pas à l'apprécier autant. Ce livre est une petite pépite qui se déguste, une histoire dans laquelle nous plongeons totalement du début à la fin, une histoire fascinante qui enchante du début à la fin. Un livre à avoir dans sa bibliothèque sans hésiter.

Emprise de Valérie Gans :
Une totale découverte pour ce titre et pour cette auteure que je n'avais encore jamais lu. Emprise a été une véritable claque, un livre dont le sujet m'a emballé du début à la fin, une histoire qui ne peut laisser personne de marbre, le tout porté par une écriture terriblement addictive.

Tu as promis que tu vivrais pour moi de Carène Ponte :
Je pense bien que c'est LE livre que je retiens de 2017. Tu as promis que tu vivrais pour moi a été un livre qui m'a bouleversé du début à la fin, que j'ai eu du mal à refermer sans y laisser quelques larmes et que j'ai envie de serrer très fort contre moi. Les thèmes abordés, les personnages, la douceur de l'écriture de Carène Ponte, tout est réuni pour en faire un livre qui fait tellement de bien. Vous ne l'avez pas lu ?! Comment ça ??!! Pauvres fous, précipitez vous voyons !

Quand on n'a que l'humour d'Amélie Antoine :
Premier livre que je lisais de cette auteure qui m'a charmé ! Une histoire qui ne laisse pas insensible, qui se lit avec délectation et dont on ressort empli de bons sentiments. L'alternance entre rires et larmes, entre joie et peine, offre toute une palette d'émotions qui charme le lecteur.

Un livre que je voulais lire depuis un long moment et qui s'est révélée encore mieux que ce que j'imaginais. Un roman bouleversant, qui même s'il nous fait pleurer, nous fait également rire et sourire. C'est un de ses romans qui nous touche de bien des façons et qui, même s'il nous attriste, nous offre une magnifique leçon de vie. Et c'est ce que j'aime tout particulièrement.

La délicatesse du homard de Laure Manel :
Un roman tellement doux, tendre avec des personnages auquel on s'attache. Laure Manel offre avec ce titre une histoire qu'on lit un sourire vissé aux lèvres, une histoire qui fait du bien au moral et au cœur. En plus avec La délicatesse du homard on a l'impression de passer quelques heures au bord de mer les narines emplies d'air iodé... À lire.

Quand la nuit devient jour de Sophie Jomain :
Encore un livre que j'ai découvert un long moment après sa parution, mais quel livre ! Un thème particulièrement délicat qui est abordé, une histoire qui nous bouleverse littéralement, mais le tout écrit avec justesse et délicatesse. Un livre qui se doit d'être lu pour comprendre la dépression, comprendre ce que vivent les personnes atteintes de ce mal et porter un regard nouveau sur tout cela.

Un coup de cœur surprise ! En ouvrant ce livre impossible de m'imaginer à quel point je l'apprécierais. Un témoignage, mais pas que, une véritable quête qui retrace toute une vie, un parcours, une époque et une histoire. Une découverte à faire sans hésiter.

La malédiction de la zone de confort de Marianne Levy :
C'est LA comédie romantique de l'année ! Tous les ingrédients sont présents pour que le lecteur passe un bon moment : des personnages attachants et hauts en couleur, des surprises du début à la fin, une histoire d'amour, des sentiments et de l'humour. Bref tout est présent pour qu'avec La malédiction de la zone de confort, vous soyez plongé dans une bulle de bonheur.

Linea Nigra de Sophie Adriansen :
Un livre fort, intense, qui ne m'a pas laissé insensible et que j'ai lu d'une traite sans réussir à le lâcher une seule fois. Linea Nigra, c'est un livre que toutes les femmes devraient lire, un livre sur la maternité, mais pas que !

Le bonheur n'a pas de rides d'Anne-Gaëlle Huon :
Un roman qu'on déguste le sourire aux lèvres. Une histoire avec des personnages auxquels on s'attache, avec qui on a l'impression de partager une parenthèse du quotidien. C'est un livre qui respire la vie, le bonheur, l'amitié et qu'on aimerait ne jamais refermer.

Une histoire qui nous happe dès le début, qui se révèle être de plus en plus sombre au fil des pages. Une bonne intention ne cesse de gagner en intensité, nous remettons tout en question au fil des chapitres pour finalement être toujours surpris. 

C'est encore un coup de coeur surprise. Un roman particulièrement touchant, abordant un thème sensible avec une grande douceur et justesse. Un livre qui se doit d'être lu.

Cliquez sur les titres pour accéder aux chroniques ;)

Alors cela vous donne envie ? À souligner aussi que cette année 2017 aura aussi été marquée par la trilogie Coup de foudre à Manhattan de Sarah Morgan que j'ai vraiment adoré ! Je pense pouvoir dire qu'elle est en passe de devenir mon auteure de romance préférée. Une mention aussi pour Le Tueur Intime et Le tueur de l'ombre de Claire Favan, ou encore pour le projet Avec elle / Sans elle de Solène Bakowski et Amélie Antoine.

L'année 2017 a donc été très riche, c'est le moins que je puisse dire. J'espère qu'elle l'a été tout autant pour vous et que surtout, tout comme moi, vous avez toujours pris autant de plaisir à lire, car c'est ça le plus important.


mardi 26 décembre 2017

1 an de LaDoryquilit & moi


Un an, il y a un an, je postais ce petit article et je posais mes valises pleines de livres dans ce petit coin du net. Un an, cela en fait de semaines et des jours, mais comme pour tout le monde, je vais le dire, un an ça passe vite.

Voilà donc aujourd'hui que je passe cette barre fatidique, j'ai longuement hésité à en faire un article ou pas, parce que concrètement, je me demandais bien ce que j'allais pouvoir dire (j'hésite encore un peu d'ailleurs). Je n'ai pas envie de parler chiffres, nombres de vues ou que sais-je encore, non parce que tout ça ne me ressemble pas et parce qu'aussi ça m'importe peu.

Après PTiTBloG et Pôle Culture (qui a d'ailleurs définitivement ses portes sans que je le sache et donc sans que je puisse récupérer certains articles qui me tenaient à cœur hein) je consacre donc aujourd'hui pas mal de temps à LaDoryquilit.

Ce que je vais retenir de tous ces débuts, c'est le fait que je n'ai plus de pression, que je lis tout ce que je veux, comme je veux sans rien me préoccuper que moi-même ! Ça parait égoïste dit ainsi non ? Peut-être que ça l'est un peu, ça doit d'ailleurs faire le charme d'avoir son propre espace personnel sur la toile... Ce que je veux dire, c'est que je lis de la nouveauté, des livres moins récents, des livres que je retrouve au fin fond de ma PAL et qui datent d'il y a des années, et que j'en parle comme je le souhaite.

Ce que je retiens aussi, c'est que j'ai toujours un peu de mal avec la blogosphère, avec toutes ces mauvaises ondes qui gravitent hélas autour. J'en reste toujours en parallèle, peut-être que ça me fait défaut d'ailleurs de ne pas avoir ce sentiment d'être totalement dans cette communauté, mais quand je lis certains débats ou certaines remarques qui enflamment la toile, et bien, je dois avouer que je suis assez contente de ne pas prendre part à tout ça et de me laisser toujours une petite marge hors de cela.

En revanche, cela ne m'a pas empêché de découvrir bon nombre de nouveaux lecteurs et/ou de blogs ! J'en lis certains avec beaucoup de plaisir, je découvre beaucoup de romans et d'univers grâce aussi à eux, et certains de mes achats littéraires sont alors dus à eux. Une petite liste (incomplète) des blogs que je peux lire ? Bien sûr la voici, il y en a que je lisais déjà et d'autres que je lis donc maintenant en plus :
• Aubazaardeslivres

Et puis il y a ces personnes qui ont continué à me suivre par ici, des nouvelles qui sont arrivées en me faisant confiance, parfois par hasard, mais avec qui les échanges sont tellement enrichissants. Des personnes chez qui je cherche encore parfois certains conseils ou qui sont là pour sans le savoir me filer un coup de pied aux fesses. À ces personnes qui se reconnaîtront j'espère, merci d'être là pour moi et avec moi :)

Bref ce que je vais retenir de cette première année de LaDoryquilit, c'est cette liberté retrouvée d'écrire et parler des livres que je veux et quand je veux, la liberté d'en dire ce que j'en pense et de la façon dont je le souhaite, le plaisir de lire et de parler de tout cela, de parler livres avec d'autres et de faire finalement un blog à mon image, car c'est cela le plus important....

Si je devais citer un chiffre ? 313. Cet article est le 313e en un an...

Merci à vous & à très vite !


LaDoryquilit

Photo d'une lectrice heureuse pour conclure cela ;)

vendredi 22 décembre 2017

12 livres qui doivent sortir de ma PAL en 2018


C'est après avoir lu l'article de Popcorn and Gibberish, que vous trouverez par ici, que la miss Popcorn m'a aussi donné envie de me prêter à ce jeu.

La PAL, la PAL oui tout le monde finit par en parler à un moment ou un autre, et de manière mensuelle celle-ci évolue, baisse, grimpe, stagne ou nous désintéresse totalement. Mais parmi tous ces livres qui s'accumulent, bien souvent se cachent des petites pépites.

Notre PAL on la constitue avec amour, avec soin même, mais parfois certains livres passent totalement à la trappe hélas... Mais on y tient à nos livres non ? Moi oui en tout cas, et je ne cesse parfois de ranger, bouger les bibliothèques, me constituer une pile à lire très vite, qui finit par laisser sa place à une autre et une autre encore.

Pour 2018, parmi ces livres qui patientent, douze vont donc passer entre mes mains. Douze romans, tous différents les uns des autres, que je vais donc assurément lire. J'ai passé un peu de temps à fouiller dans mes livres, à en sortir certains, à en redécouvrir d'autres et voici donc ma sélection.

Les 12 livres qui doivent sortir de ma PAL en 2018 :
  • Duma key de Stephen King
  • En scène les audacieuses de Tonie Béhar
  • L'appel du coucou de Robert Galbraith
  • Les Messager des vents de Clélie Avit
  • Le chœur des femmes de Martin Winckler
  • D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan
  • La couleur des sentiments de Kathryn Stockett
  • La vérité sur l'affaire Harry Quebert de Joël Dicker
  • Beignets de tomates vertes de Fannie flagg
  • Tu tueras le père de Sandrone Dazieri
  • Respire de K.A. Tuker
  • Le gang des rêves de Lucas Di Fulvio.

Ca s'annonce pas mal tout cela, vous ne trouvez pas ? Cela me plaît déjà en tout cas... 
Vous en avez lu certains ? Qu'en avez-vous pensé ? 
Un que vous recommandez de lire rapidement peut-être ? 

jeudi 21 décembre 2017

"Le bonheur au pied du sapin" d'Holly Jacobs


Alors que Boyd Myers est en route avec sa famille pour le Dakota du Nord, une tempête de neige les oblige à s'immobiliser dans le premier village qu'ils croisent. Ce village, c'est Valley Ridge. Lorsque Maeve découvre cette famille sur le parking de la bibliothèque, elle n'hésite pas à les accueillir chez elle et à chercher à les aider par tous les moyens. Tout le village semble alors bien décider à aider Maeve dans un incroyable élan de solidarité. Tous ? Pas vraiment, Aaron Holder semble être un peu plus récalcitrant.

Le bonheur au pied du sapin d'Holly Jacobs est un roman que j'avais mis de côté depuis de longs mois afin de pouvoir le lire tranquillement en période de fêtes. Il a tenu toutes ses promesses, celles d'être un roman où l'esprit de Noël est bel et bien présent tout en offrant une douce histoire.

Il y a donc Maeve, cette jeune femme qui a vraiment le cœur sur la main et qui se dévoue tout le temps pour les autres. Alors forcément, quand Boyd et sa petite famille croisent son chemin, elle se lie d'amitié avec eux et ne souhaite que les aider. Elle a même un projet fou pour eux, mais quand Aaron débarque dans ses projets, tout ne semble plus aussi simple que cela.

C'est un livre digne d'un téléfilm de Noël ! Un livre doux, plein de bons sentiments, léger et qu'on lit avec plaisir. Le bonheur au pied du sapin, c'est une histoire portée par la solidarité, l'amour et l'amitié. C'est tout un village qui s'entraide, des amitiés plus profondes qu'il n'y parait, une histoire d'amour qui se tisse au fil des pages. Il n'y a pas de suspens à couper le souffle, l'intrigue est tissée d'avance, mais c'est ce qui fait aussi le charme de lire de temps en temps ce genre de livre. On se laisse porter au fil des chapitres, on s'attache à chacun des personnages et bien entendu surtout à Maeve qu'on aimerait presque avoir comme amie.

C'est le premier roman d'Holly Jacobs que je lisais. La plume de l'auteure est douce, tendre et légère. Elle offre des personnages sympathiques et attachants qui ont tous un petit quelque chose qui fait sourire. Les sentiments sont tous abordés avec justesse et tendresse du début à la fin.

Le bonheur au pied du sapin est vraiment un livre idéal sans prise de tête pour cette période ! C'est un peu la romance type de Noël, mais tout en étant porté par une histoire où la solidarité fait plaisir à voir. Je ne peux que conseiller de lire ce livre si vous avez envie d'un moment de détente et de douceur accompagné d'un plaid douillet et d'un chocolat chaud...

Le bonheur au pied du sapin d'Holly Jacobs est disponible aux Éditions Harlequin.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
rencontres
amitié
solidarité
Noël
espoir.

mardi 19 décembre 2017

"Noël sur la 5e avenue" de Sarah Morgan


Eva qui adore la période de Noël est chargée d'une nouvelle mission pour Urban Genie qui la ravit. La jeune femme est chargée de transformer l'appartement de Lucas Blade, le célèbre et cynique auteur de thriller new-yorkais, en pièce tout droit sortie des contes de Noël. Ce qui n'était pas prévu, c'est qu'une tempête de neige retienne Eva dans cet appartement, surtout que Lucas Blade n'est pas vraiment là où sa famille l'annonçait...

Après mes coups de cœur pour Nuit blanche à Manhattan et ensuite Rendez-vous à Central Park, j'avais plus que hâte de retrouver mes chers personnages dans une suite ! C'est donc au tour de Noël sur la 5e Avenue, troisième épisode donc de la série Coup de Foudre à Manhattan de Sarah Morgan et autant vous le dire de suite, j'ai une fois de plus dévoré et adoré ce roman.

"L'amour ne ressemble en rien à un rêve édulcoré dont tu te berces. Ce n'est pas une jolie scène à paillettes toute rose où on danse sur fond d'arc-en-ciel. L'amour, c'est chaotique, c'est compliqué, c'est usant et ça fait mal. Très mal, même."

Retrouver à chaque fois les mêmes personnages que précédemment est un réel plaisir, mais les voir alors chacun à leur tour évoluer et s'épanouir, c'est encore mieux. C'était donc au tour cette fois-ci d'Eva d'être au centre de tout. Eva qui à son tour va devoir apprendre à lâcher prise, à faire taire ses vieux démons et à oser se lancer dans l'aventure, mais ce n'est pas si simple pour elle.

Eva, c'est une des filles du trio d'Urban Génie, après avoir perdu sa grand-mère l'année dernière, la jeune femme s'apprête à passer les fêtes seules et cette "mission Noël" est idéale pour elle qui aime tant cette période. Mais, bien entendu, tout ne se passera pas vraiment comme prévu et Lucas Blade ne va pas arranger les choses...

Que dire ? Que dire de plus de ce que j'ai pu dire précédemment de cette saga de Sarah Morgan ? Ici, l'auteure aborde une nouvelle facette de l'amour, de nouvelles façons d'aimer et montre bien que l'amour existe de bien des manières. Chacun a sa vision de l'amour, mais ces visions peuvent se compléter si on décide d'oser et de faire confiance aux autres, mais surtout de s'accorder une seconde chance. Car cette seconde chance, ici, c'est un peu le point commun entre Eva et Lucas. Ils ont chacun une histoire et un vécu, mais ont tous les deux ce petit problème à réussir à oser s'offrir une seconde chance. Et quand l'un y arrive, ce n'est pas forcément le cas de l'autre...

"J'essaie de te dire qu'il y a autant de façons d'aimer qu'il y a d'êtres humains en ce monde. Aucune relation amoureuse ne ressemble à une autre. Et tant mieux, sinon il n'y aurait eu qu'un seul roman d'amour écrit à travers les âges."

Ce que j'ai aussi adoré, c'est le fait que Sarah Morgan nous fait encore découvrir une autre facette de New-York dans Noël sur la 5e Avenue. Ici, c'est le New-York où la féerie de Noël s'installe partout, où les vitrines des grands magasins se parent des plus belles merveilles, où la neige apporte sa touche de magie. C'est aussi un grand plaisir de découvrir tout cela à travers ces livres, c'est aussi cela qui fait qu'on ne se lasse pas de ses histoires et de sa saga.

Et puis surtout dans Noël sur la 5e Avenue, c'est l'occasion de retrouver tout ce qu'on aime dans l'écriture de Sarah Morgan. Une écriture douce, enchanteresse, envoûtante presque qui nous happe dans son histoire dès le début. Les émotions se mêlent au fil des pages nous apportant joie, plaisir et aussi petit pincement au cœur parfois au fil des pages. Les émotions transpirent au fil des chapitres ! L'auteure réussie à allier tendresse, romantisme et humour à travers son histoire. Elle offre des moments d'émotions qui nous touchent, des moments intenses qui nous font frémir et surtout du début à la fin nous offre une très belle histoire qui nous fait sourire. L'amour, l'amitié, mais aussi la famille et le passé trouvent leur place dans les pages de Noël sur la 5e Avenue pour au final livrer une romance vraiment parfaite.

Vous l'avez déjà compris, Noël sur la 5e Avenue est un nouveau coup de cœur ! J'ai l'impression que je ne pourrais jamais me lasser de l'écriture de Sarah Morgan, de ses personnages et de ses histoires d'amour tout aussi diverses, mais passionnées et passionnantes. La saga Coup de foudre à Manhattan a ponctué toute mon année 2017 et c'est une merveilleuse découverte que j'ai faite à cette occasion. Je ne peux que vous conseiller encore et encore de découvrir Sarah Morgan, sinon vous passez vraiment à côté de quelque chose...

"Je ne veux pas être le nuage noir dans la journée de qui que ce soit. On est censé être le rayon de soleil, pas la pluie."

Noël sur la 5e Avenue de Sarah Morgan est disponible aux Éditions Harlequin.

Merci à NetGalley & Harlequin.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
saga
amour
lâcher prise
passion
Noël.

lundi 18 décembre 2017

"Une bouteille de larmes" de Nick Alexander


Victoria et Penny sont deux soeurs que tout sépare. Victoria mène une vie confortable dans un bon quartier de Londres avec son mari et son fils, tandis que Penny vit elle dans une petite ville au bord de la mer et surtout peine à boucler les fins de mois. Lors d'un week-end en famille chez Penny, les souvenirs du réveillon de Noël 1975 qui a fait basculer leur vie remontent à la surface et surtout les secrets qui l'entourent. Penny comprend alors que des choses lui ont été cachées, mais entre Victoria, Penny et leur mère va-t-il être enfin possible pour elles de se comprendre vraiment ?

Je n'avais encore jamais lu de livre de Nick Alexander, mais après avoir croisé son nom plusieurs fois, je me suis laissée tenter par son titre Une bouteille de larmes.

Une bouteille de larmes, c'est donc une histoire familiale, presque une véritable saga familiale même. Il y a ces deux sœurs, Penny et Victoria qui ne se côtoient plus tellement, elles ont chacune leur famille et ne vivent pas non plus dans le même milieu, et il y a leur mère entre les deux. Ce trio de femmes est marqué par un certain Noël en 1975, marqué par un terrible drame qui depuis a changé leur relation. Penny n'avait que cinq ans et ignore ce qui se cache réellement derrière tout cela, c'est autour de ces secrets et de cette intrigue que se déroule le roman.

Une histoire de famille, des secrets que chacun cache aux autres, une mère au milieu d'une relation entre deux sœurs compliquée voilà un peu le point de départ de ce roman. C'est d'ailleurs l'intrigue principale de celui-ci, on se posera mille et une question attendant avec plus ou moins de patience des révélations sur tout cela.

Mais dans Une bouteille de larmes, c'est aussi les relations différentes entre deux familles et deux modes de vie distincts. Ici, cela montre bien que l'herbe n'est pas vraiment plus verte ailleurs. Penny envie le train de vie de Victoria, tandis que Victoria même si elle ne se l'avoue pas, envie la relation que sa sœur a avec ses enfants et son mari. Mais les tensions sont nombreuses parmi tout ce beau monde, les réflexions et les reproches fusent toujours rapidement et aux secrets déjà bien trop nombreux, s'ajoutent les difficultés quotidiennes.

Le point de départ me plaisait bien, j'avais l'impression de vraiment plonger dans une saga familiale où je n'allais jamais être au bout de mes surprises. Ce fut en partie le cas. Mais, tout s'est rapidement trop éparpillé. Alors que j'aurais apprécié que les secrets autour de ce réveillon de Noël soient plus creusés et plus au centre de tout, plein d'éléments se sont ajoutés à cela, trop peut-être même selon mon avis personnel. Alors oui, d'autres thèmes et points sont abordés par la même occasion, avec notamment l'histoire du fils de Victoria, mais ceux-ci ont eu alors un petit côté bâclé, limite expéditif même. À trop vouloir en faire, Nick Alexander a semblé trop s'éparpiller dans cette histoire.

J'ai néanmoins découvert l'écriture de Nick Alexander qui m'a plutôt plu. L'auteur à toutes les cartes en mains pour livrer une histoire familiale réussi, des personnages complexes, des secrets qui ont un impact sur tous, une diversité intéressante dans cette famille, et tout cela permet d'avoir une intrigue qui tient vraiment la route et qui nous tient en haleine jusqu'à la fin. Le petit bémol ira donc à cette impression de vouloir trop en faire souligner un peu plus haut.

Une bouteille de larmes de Nick Alexander est vraiment un livre intéressant à découvrir. Vous plongerez dans une histoire familiale lourde, parfois même pesante en vous demandant sans cesse ce qui s'est vraiment passé ce fameux soir-là...

"Chaque fois que vous plongez dans vos souvenirs, chaque fois que vous vous autorisez à éprouver du chagrin et chaque fois que vous pleurez, la bouteille se vide un peu. Et elle devient alors un peu moins lourde à porter."

Une bouteille de larmes de Nick Alexander est disponible chez AmazonCrossing en cliquant ici !

Merci à NetGalley & AmazonCrossing.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
famille
secrets
rancoeurs
difficultés
mère.

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?



Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Un goût de cannelle et d'espoir de Sarah MCCoy

Je suis en train de lire
La danse hésitante des flocons de neige de Sarah Morgan

Je lirai ensuite
L'empire de sable de Kayla Olson.

dimanche 17 décembre 2017

"Hôtel Grand Amour" de Sjoerd Kuyper


Vic, 13 ans, marque le but décisif de son équipe de foot, mais ce moment de joie se transforme vite en panique lorsque son père s'effondre victime d'un infarctus. Rapidement, Vic et ses trois sœurs n'ont pas d'autre choix que de faire tourner l'hôtel familial, mais pour ces quatre enfants, rapidement tout semble les dépasser. Les clients sont mécontents et partent, un créancier débarque et ils apprennent alors qu'ils n'ont que quinze jours pour sauver l'hôtel. Les péripéties vont s'enchaîner pour ces enfants qui n'ont qu'un seul objectif, sauver l'hôtel et surtout ne rien dire à leur père.

C'est dans le cadre de la dernière Masse Critique Jeunesse de Babelio que j'ai donc découvert ce roman. Je me suis laissée tenter par son titre à vrai dire, Hôtel Grand Amour, sans en savoir vraiment plus que cela sur ce livre de Sjoerd Kuyper.

On suit donc Vic dans cette véritable aventure. Cet adolescent de 13 ans s'est mis en tête avec ses sœurs de gérer seuls l'hôtel familial durant l'hospitalisation de leur père, mais forcément rien ne se passera comme ils l'imaginaient et les situations cocasses vont s'enchaîner.

C'est un livre qu'on peut qualifier de totalement loufoque cet Hôtel Grand Amour. Les personnages sont tous plus originaux les uns que les autres, les situations sont des plus cocasses et les gaffes s'enchaînent au fil des pages. Vic et ses sœurs ne semblent pas vraiment réaliser au début ce qui leur arrive et tout part rapidement à la dérive. Lorsqu'ils prennent conscience de la gravité des événements, l'échéance est proche et les décisions qu'ils prennent sont des plus surprenantes.

Avec Hôtel Grand Amour, Sjoerd Kuyper (difficile à prononcer n'est ce pas ?) propose un roman qui a tout pour plaire aux adolescents ! Des personnages hauts en couleur et qui malgré les apparences sont très liés, des situations cocasses qui ne peuvent qu'amuser le lecteur, un livre qui ne perd jamais son rythme et qui se lit rapidement et une histoire originale avec la famille au centre de tout.

Hôtel Grand Amour de Sjoerd Kuyper est disponible aux Éditions Didier Jeunesse.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
enfants
accidents
famille
péripéties
humour.

vendredi 15 décembre 2017

"Une histoire d'amour sans caribou" de Charlie Wat


Veuve depuis trois ans, Fanny jongle entre son emploi d'aide-soignante dans une maison de retraite et un quotidien chargé avec ses deux enfants. Elle ne pense qu'aux autres, et plus à elle. Alors qu'elle a développé une véritable amitié avec un des pensionnaires de sa maison de retraite, lorsque celui-ci lui demande d'aller retrouver son amour perdu, c'est avec ses enfants que Fanny part accomplir cette mission. Elle débarque alors dans un chalet en plein milieu des montagnes et est loin de se douter des péripéties qui l'attendent...

Charlie Wat maintenant vous connaissez non ? Il y avait d'abord eu L'amour à nu, puis Il était encore une fois, maintenant c'est au tour d'Une histoire d'amour sans caribou. Pour la troisième fois, Charlie m'avait confié son roman peu avant sa parution et je l'ai dégusté comme un chocolat chaud qui réchauffe les papilles et le cœur...

Il s'agit donc de l'histoire de Fanny, Fanny cette maman qui depuis trois ans a un quotidien épuisant pour pouvoir combler ses enfants, Fanny qui ne pense plus qu'à elle, mais toujours aux autres. La preuve une fois de plus quand elle part à la montagne pour faire plaisir à son cher ami. Ce séjour à la montagne va être... explosif, surprenant et va marquer plus d'un personnage.

"De toute façon, ce n'était pas comme si elle avait envie de plaire. Plaire était même le cadet de ses soucis. Pour plaire, il fallait avoir du temps et elle en manquait. Pour plaire, il fallait avoir de l'assurance et elle était née sans la moindre goutte de ce fluide. Pour plaire, il fallait en avoir envie et elle avait autant envie que de manger des radis à 10 heures du matin. Pour plaire, enfin, il fallait avoir quelqu'un à séduire."

C'est donc une nouvelle comédie romantique que nous offre Charlie Wat avec Une histoire d'amour sans caribou, mais pas que. C'est aussi une histoire de famille, une histoire de secrets qui pèsent de plus en plus lourds, et c'est une histoire qui fait croire que la magie de Noël opère vraiment.

Se plonger dans ce livre, c'est comme s'attabler près du feu dans cette jolie auberge de montagne avec un chocolat chaud et une bonne part de tarte pour observer toute cette histoire qui se déroule autour de nous. Il y a Fanny et ses enfants, mais il y a aussi ce couple qui s'aime depuis maintenant de très longues années comme aux premiers jours, cette jeune Canadienne enceinte, ce représentant en aspirateurs qui drague tout le monde et bien d'autres... C'est leur tenir compagnie durant quelques jours, ces quelques jours qui vont leur réserver plus de surprises qu'ils ne le pensaient possibles et qui nous font sourire.

J'ai beaucoup aimé le fait qu'on trouve une multitude de personnages auxquels on s'attache tous ! Cela m'a un peu fait penser au roman Le bonheur n'a pas de rides d'Anne Gaëlle Huon. Ils ont chacun leur histoire, leurs petits secrets et apportent tout leur petit quelque chose au livre. Bien entendu, on s'attache beaucoup plus à notre petite famille. On a vraiment envie qu'elle ait un nouveau départ, qu'ils retrouvent un peu leur joie d'antan. On a vraiment l'impression de les accompagner dans leur péripétie à la neige.

J'ai surtout aussi beaucoup aimé retrouver l'écriture de Charlie Wat que j'apprécie toujours autant. C'est toujours si spontané, frais, tendre, agréable et le tout ponctué d'humour. Il y a de l'amour qui plane au-dessus de chaque page, mais aussi des effluves d'amitié et une bonne dose d'humour qui allège les moments les moins amusants. Et puis quand on s'y attend le moins, Charlie Wat réussit à nous émouvoir, réussit à faire d'une scène un grand moment d'émotions et autant vous l'avouer, je n'ai pu retenir une petite larme à la fin d'Une histoire d'amour sans caribou.

En bref, avec Une histoire d'amour sans caribou on passe un vrai bon moment ! C'est une lecture qui fait plaisir, qui fait du bien, qu'on a envie de lire sous un plaid douillet avec le sourire aux lèvres et qui est surtout idéale pour cette période de l'année. On rit, on sourit, on est touché et on a l'impression d'être dans un cocon familial qu'on referme à regret... Pari réussi !!

Oh et une dernière chose, pourquoi ce fameux caribou dans le titre alors ? À vous de le découvrir, mais cette histoire de caribou ne vous laissera pas insensible, croyez-moi...

Une histoire d'amour sans caribou de Charlie Wat est disponible sur Amazon en cliquant par ici !

Merci ma chère Charlie pour ta confiance.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
hiver
famille
enfants
rencontres
amour(s).

jeudi 14 décembre 2017

"Le Club #3 : Love" de Lauren Rowe


ATTENTION risque de spoiler si vous n'avez pas le Le Club #1 : Flirt et Le Club #2 : Match !

Après que Sarah soit sortie de l'hôpital, avec Jonas, ils décident une fois pour toutes de vraiment en finir avec Le Club. C'est en compagnie de Josh, Kate et Henn qu'ils partent alors à Las Vegas pour essayer d'y parvenir. Mais pour réussir, il va falloir également que Jonas et Sarah finissent par se faire vraiment entièrement confiance...

Love est donc le troisième et dernier tome de la trilogie Le Club de Lauren Rowe que j'ai lu juste après le deuxième. Un troisième livre qui, lui, tient toutes ses promesses et conclu parfaitement bien l'histoire de Jonas et Sarah.

Tout comme le précédent, l'histoire reprend là où on quittait Jonas et Sarah. Cette fois-ci, notre couple est plus que déterminé à mettre fin aux agissements du Club. Lorsqu'ils partent pour Las Vegas là où se trouve leur base, ils sont alors loin d'imaginer ce qui les attend vraiment, tout comme le lecteur...

Enfin ! Enfin, dans ce livre, tout bouge et tout se met en œuvre pour faire tomber Le Club. Après bien des frayeurs, Jonas et Sarah prouvent qu'ils sont prêts à tout pour y parvenir et on aime ça. En plus de cette intrigue, c'est aussi l'occasion d'en savoir plus sur le passé de Jonas, sur son enfance, qui le torturait encore. Au fil des chapitres, en attendant qu'il se dévoile vraiment à Sarah, certains nous permettent de faire un retour en arrière sur son enfance et ce qui a marqué sa vie. C'est un des points forts de Love, les secrets de chacun qui sont enfin révélés et nous comprenons alors mieux nos personnages.

Bien entendu, la relation entre nos deux personnages est toujours aussi intense, fusionnelle, charnelle, et ils se complètent et se comprennent toujours aussi bien. Au fil des trois tomes, leur relation a vraiment évolué et on a suivi cela avec plaisir.

Avec Love, Lauren Rowe a vraiment livré un roman réussi et surtout une fin digne de ce nom. L'auteure aura gardé une écriture toujours aussi sensuelle, ponctuée aussi de pointes d'humour et une intrigue qui, malgré quelques lenteurs (notamment dans le tome 2) nous aura tenu en haleine.

La trilogie Le Club est unes des rares sagas de ce genre que j'ai en entier et apprécié. Jonas et Sarah sont deux personnages complexes que j'ai apprécié découvrir et accompagner dans leur histoire tellement passionnelle. L'idée de ce Club bien particulier est très originale et Lauren Rowe a très bien maîtrisé l'intrigue créée autour de celui-ci. Bref, je vous conseille vraiment de découvrir ces livres et cette auteure. Pour les amateurs du genre, je sais que c'est une trilogie qui saura les combler !

Le Club #3 : Love de Lauren Rowe est disponible dans la Collection &moi.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
passionnel
fin
plan
stratégie
folie.

mercredi 13 décembre 2017

"Le Club #2 : Match" de Lauren Rowe


ATTENTION risque de spoiler si vous n'avez pas lu Le Club #1 : Flirt !

Alors que Jonas et Sarah surfent toujours autant sur les vagues du plaisir ensemble, Sarah essaie de se tenir à l'écart du Club après avoir eu son appartement cambriolé. Leur relation est toujours intense, mais l'ombre du Club plane hélas toujours sur eux. Alors quand Sarah découvre que Jonas y est toujours connecté, la jeune femme est loin de s'imaginer ce qui se passe...

Il y a quelques semaines, je découvrais Lauren Rowe et sa saga Le Club avec le premier tome, souvenez-vous en cliquant par ici. J'ai eu l'occasion de trouver les suivants à ma médiathèque et après avoir dévoré le premier, je n'ai donc pas hésité une seconde à découvrir la suite.

L'histoire reprend là où nous étions arrivés dans le précédent, Sarah s'est donc installée chez Jonas après avoir retrouvé son appartement dévasté. La relation entre les deux est toujours aussi intense et électrique, même de plus en plus, mais ils espèrent toujours trouver une solution pour le Club afin d'en être totalement libérés. Entre deux parties de jambes en l'air, ils essaient alors de trouver plans et stratégies pour cela...

Je suis assez mitigée après la lecture de Match. Autant, j'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver Jonas, Sarah, Kate ou encore Josh, mais autant j'ai eu l'impression de rester en surface concernant l'intrigue de celui-ci. La relation de Sarah et Jonas est au cœur de ce livre bien entendu, mais un peu au détriment des plans pour faire tomber le Club. J'ai eu l'impression que toutes les cinq pages, il y avait une scène de sexe, parfois qui se déroulait alors que la situation en plus ne s'y prêtait pas vraiment ! Alors la petite Sarah du début, elle a très vite pris ses marques avec Jonas, c'est le moins qu'on puisse dire...

J'aurais apprécié que l'accent soit donc mis sur autre chose, j'apprécie Sarah et Jonas, mais là le sexe était vraiment omniprésent alors qu'on veut savoir où toute cette histoire va les mener. En revanche, à la lecture des dernières pages, c'est presque le choc tellement on ne s'y attend pas. Tout s'accélère d'un coup et la scène finale atteint son objectif : faire en sorte qu'on veuille absolument et rapidement lire la suite.

Laure Rowe avec Match a toujours une écriture vive et sensuelle, et offre avec Sarah et Jonas une histoire et une histoire d'amour assez marquantes. L'auteure manie l'érotisme au fil des pages avec talent, pour les amateurs du genre il y a tout ce qu'il faut.

Malgré la petite déception que l'intrigue autour du Club ne soit pas plus exploitée dans ce deuxième tome, j'ai tout autant apprécié l'histoire de Sarah et Jonas. Je vous avoue d'ailleurs qu'en refermant Match, je me suis précipitée sur l'ultime tome de la trilogie...

Le Club #2 : Match de Lauren Rowe est disponible dans la Collection &moi.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
amour 
érotisme
secrets
plan
passion.

lundi 11 décembre 2017

"Les chroniques de la Faucheuse" de Mickaël Druart


La Grande Faucheuse, la connaissez-vous vraiment ? Et si on vous proposait d'en savoir un peu plus sur elle, sur son mode de fonctionnement, sur son "armée de faucheurs" ? On les rencontre au fil de leurs missions et on croise des fauchés qui vivent leurs derniers instants sur terre ou leurs premiers de l'autre côté. C'est ce que contient le journal de bord de la Faucheuse et assistée par Josiane son bras droit, elle mène ses affaires d'une main de maître.

Cela faisait un moment que je suivais cette fameuse Faucheuse de Mickaël Druart via Facebook et que j'avais déjà eu l'occasion de lire certains de ses textes. Lorsque Mickaël a annoncé que son livre Les Chroniques de la Faucheuse allait être édité, comment ne pas être super ravie pour lui ? Alors ni une ni deux, je me suis plongée dedans et j'en suis ressortie... vivante !

Les Chroniques de la Faucheuse est un recueil de nouvelles, un recueil dans lequel la mort nous est contée. Nous y croisons de multiples personnages, impossible d'en faire la liste, mais des personnages tous bien particuliers parfois même marquants qu'ils soient du côté des faucheurs que celui des fauchés. C'est une toute nouvelle recrue qui fait son travail pour la première fois, c'est une petite fille qui fait pleurer la Mort, c'est une mamie qui ne veut pas passer de l'autre côté par exemple. Chaque nouvelle nous est présentée par la Grande Faucheuse, c'est une anecdote ou un souvenir marquant d'un faucheur, et apporte son lot d'histoires.

C'est tout un panel d'émotions que nous traversons en lisant Les Chroniques de la Faucheuse. Tantôt, une nouvelle nous amuse, nous fait sourire, voir rire par le ton humoristique utilisé, et tantôt une nouvelle nous émeut et nous touche. L'auteur jongle parfaitement d'un ton à un autre, ne laissant pas au lecteur l'occasion de se lasser. La mort reste le fil rouge de ce livre, mais abordée de bien des façons différentes. Chaque nouvelle a sa propre petite touche personnelle, ce petit je ne sais quoi qui retient l'attention et aucune ne ressemble à l'autre.

Mickaël Druart offre avec Les Chroniques de la Faucheuse un livre vraiment original et réussi ! De par ses personnages, ces fameux faucheurs qui n'ont pour seul point commun que leur cape les masquant, par les histoires abordées avec ces fauchés d'univers différents et par les pointes d'humour et d'émotions qui se succèdent au fil des pages. On ne s'ennuie pas, on ne se lasse pas, et on en vient à apprécier vraiment la Grande Faucheuse (si si croyez-moi) et sa fameuse Josiane.

Laissez-vous tenter par Les Chroniques de la Faucheuse sans hésiter ! Plongez-vous donc dans ses pages afin d'en savoir plus sur la Faucheuse, vous ne resterez pas de marbre durant votre lecture de toutes ces histoires, et vous vous sentirez incroyablement vivant en refermant ce livre....

"Je ne connais plus triste retournement de situation que l'abandon d'un rêve d'enfant. On apprend, avec l'âge, à les ranger dans un petit coffre. Mais crois-moi, mon jeune ami. Jamais tu ne les oublieras."

Les Chroniques de la Faucheuse de Mickaël Druart est disponible aux Éditions BOZ'DODOR.

Merci à SimplementPro & Mickaël Druart.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
nouvelles
originalité
humour
émotions
mort.

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?



Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Le Club #2 : Match de Lauren Rowe

Je suis en train de lire
Le Club #3 : Love de Lauren Rowe

Je lirai ensuite
Le bonheur au pied du sapin de Holly Jacobs

dimanche 10 décembre 2017

La Chronique de Lili #5


Lili, ma sœur, est aussi une grande lectrice et plus particulièrement de thrillers et polars. Je lui ai alors proposé d'avoir une petite chronique de temps en temps pour parler de livres, de ce qu'elle veut même ayant un rapport avec ceux-ci, chose qu'elle s'est empressée d'accepter. Vous aurez donc l'occasion dorénavant de retrouver "La chronique de Lili" et c'est elle qui parlera un coup littérature, bibliothèque, auteurs, salons et j'en passe...

______________

Il est l'heure de faire le bilan lecture de cette année 2017. Et puis ça peut aussi donner des petites idées de cadeaux de Noël en même temps.

Encore une fois, cette année a été assez important niveau lecture. Bon tout ne se trouve pas sur la photo, entre-temps, j'ai vendu des livres que je ne voulais pas garder et j'avais quelques emprunts médiathèque également. Mais les quelques livres sur la photo devraient suffire, je pense...


Commençons par les deux petites déceptions de l'année qui sont, pour moi, de grandes surprises. J'ai tellement aimé les livres précédents que je ne m'attendais sûrement pas à ne pas accrocher plus que ça aux nouveaux. Sharko de Franck Thilliez a été pour moi la déception la plus dure à admettre. Je m'attendais complètement à autre chose que ce livre. D'accord, la plume de l'auteur est toujours aussi addictive, mais cette fin ne m'a pas transporté du tout. Un peu trop gnangnan à mon goût pour de si intenses personnages. Ma deuxième petite déception est Nuit de Bernard Minier. Je me suis peut-être imaginée trop de choses pour la suite des aventures de Servaz. On verra pour les prochains à venir.

J'ai ensuite eu beaucoup de lectures qui m'ont beaucoup plu. Pour n'en citer que quelques-unes, on peut trouver, Majestic Murder d'Armelle Carbonel, Les blessures du silence de Sandra Martineau, Mör de Johanna Gustawsson, La fille dans le brouillard de Donato Carrisi, Le miroir des Damnés de J.B Leblanc et Frédéric Livyns, Haut le chœur de Gaëlle Perrin, Femme sur écoute d'Hervé Jourdain, Hortense de Jacques Expert, Vongozero de Yana Vagner, De Cauchemar et de feu de Nicolas Lebel ... Il y en a tellement que je ne peux pas tout citer comme je le veux au risque de faire beaucoup trop de lignes.

Et pour finir, il y a les gros coups de cœur de l'année. Pas des masses, seulement quatre.

Le baptême des ténèbres de Ghislain Gilberti. Je vous le conseille amplement si vous aimez la noirceur et l'horreur absolue. Petit conseil, lisez Le festin du serpent du même auteur également  😉 

On trouve également Ténébra Roma de Donato Carrisi. J'ai retrouvé avec plaisir le personnage de Marcus. Si vous aimez les thrillers et Rome tout est réuni dans cette "trilogie" avec Marcus, un homme d'Église ( Le tribunal des âmes, Malefico et Ténébra Roma).

Pour le troisième coup de cœur, Tu tueras l'ange de Sandrone Dazieri, oui encore un auteur italien, mais si vous aimez Donato Carrisi, n'hésitez pas pour Sandrone Dazieri, ce titre fait suite à Tu tueras le père.

Et pour finir Entre deux Mondes d'Olivier Norek. Je vous entends râler et dire "Wé comme toutes les autres quoi...", mais pas du tout ! Je ne vais pas vous reparler de ma "fan attitude" pour les écrits de l'auteur, mais si vous cherchez un livre humaniste, je vous le conseille amplement. Entre deux Mondes est criant de vérité et je sais de quoi, je parle, je suis Calaisienne. Donc, vous trouverez dans ce livre la pure et simple vérité (bon sauf pour le côté enquête hein s'est quand même inventé) J'ai eu la chance de lire en avant-première (oui, oui, je me la pète un peu) et même si je n'ai pas retrouvé Coste, et bien cela ne m'a pas dérangé du tout.

Voilà, mon petit bilan lecture est terminé. Je ne sais pas si ça pourra vous aider à trouver quelques idées cadeaux pour des personnes qui aiment lire, mais je vous conseille de lire certains titres. Je vous souhaite de passer de bonnes fêtes de fin d'année et je vous dis à l'année prochaine pour de nouvelles aventures.


Lili La

mercredi 6 décembre 2017

"Londres avec toi" d'Erin Lawless



Nadia va devoir quitter Londres, la jeune femme qui y a passé toute sa vie va devoir retourner en Russie. Pendant ces deux mois, elle veut profiter pleinement de cette ville qu'elle aime tant, et durant ce laps de temps elle s'est fixée une mission à accomplir, celle de redonner le goût de vivre à Alex un ami qui se laisse quelque peu aller. Pendant deux mois, ils vont alors redécouvrir Londres, de ses endroits les plus célèbres aux plus secrets et vont partager presque toutes leurs journées ensemble. Pour Alex et Nadia, ce temps passé ensemble fait aussi naître quelques sentiments...

C'est encore un livre que j'avais reçu dans une des "Box dans ma bulle" que j'ai décidé de sortir de ma PAL. Après une virée à Londres, cette ville que j'aime tant, Londres avec toi d'Erin Lawless avait tout du roman que j'avais envie de lire à cet instant.

Nadia s'apprête donc à quitter Londres sous peu, à contrecœur puisque c'est parce que son visa n'a pas été accepté. La jeune femme, au lieu de se morfondre chez elle, décide de faire appel, mais aussi de profiter pleinement de la ville en compagnie d'Alex. Alex, c'est un jeune homme qui passe ses journées entre son travail et les jeux vidéo sans profiter de toute le reste. Avec Nadia, il va redécouvrir sa ville sous un nouvel angle, apprendre à se lâcher un peu plus et à profiter de tous les instants...

Alex et Nadia sont deux personnages attachants qu'on apprend à découvrir à mesure qu'ils se découvrent et s'apprécient. Ils sont différents l'un de l'autre, Nadia est exubérante alors qu'Alex est discret, elle profite de chaque instant alors qu'il est plutôt du genre à se terrer chez lui. On apprécie la relation qui se noue entre eux, les instants qu'ils partagent et très vite, on sent que quelque chose les attire l'un vers l'autre. On a presque l'impression et l'envie de vouloir les pousser dans les bras l'un de l'autre à vrai dire. Les personnages secondaires sont tous intéressants et attachants, et on les apprécie également pour leur fraîcheur et ce qu'ils apportent à l'histoire.

C'est un roman léger, frais et qui se lit rapidement que propose ici Erin Lawless. À travers l'histoire de Nadia et Alex, c'est l'occasion de découvrir Londres sous un nouveau jour, de plonger dans une histoire d'amitié et d'amour et de lire un roman dont on se dit qu'il finira forcément bien.

“Les êtres humains sont comme des villes : ils cachent tous en eux de petites ruelles menant à des jardins secrets sur les toits et à des endroits où les pâquerettes fleurissent du béton fissuré, mais, la plupart du temps, ils n’offrent à la vue des autres qu’un aperçu de ciel bleu ou un banal boulevard. L’amour permet de découvrir ces lieux mystérieux chez l’autre, y compris ceux dont l’autre ignore lui-même l’existence, y compris ceux qu’il n’aurait pas trouvé beau lui-même.”

Erin Lawless a une écriture simple, fluide et douce. L'histoire comme dit plus haut est légère, pas de prise de tête à la lecture de Londres avec toi, mais un moment de lecture sympathique qui offre une jolie parenthèse en plein cœur de Londres. C'est mignon et doux, idéal pour cette période en fait, je trouve.

N'hésitez pas si vous avez envie de vous accorder une lecture détente, Londres avec toi d'Erin Lawless est disponible aux Éditions Harlequin dans la Collection &H.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
Londres
départ
amitiés
amour
vie.

mardi 5 décembre 2017

Bilan livresque #11 : novembre 2017


Nous nous retrouvons déjà aujourd'hui pour le bilan lecture du mois de novembre ! Disons le franchement, tous ces mois de 2017 se sont enchaînés à une allure folle, j'ai l'impression que c'était hier que je vous faisais le bilan précédent.

Pour ce mois de novembre, les lectures et découvertes ont été nombreuses qu'il s'agisse de nouveauté ou de livres issus de ma monstrueuse PAL (non non je ne dévoilerais jamais l'état de ma PAL c'est un secret d'Etat !). La diversité était de nouveau au rendez-vous également.

Résultat de novembre : 17 livres lus ! Parmi ces livres, 8 sont issus de ma PAL, wahou. Bon, je tairais le fait que huit autres livres se sont ajoutés entre temps, mais c'est déjà un sacré pas en avant de l'avoir fait baisser autant n'est ce pas ?

Retour sur les livres lus :

  • Un merci de trop de Carène Ponte **
  • Beautiful Disaster de Jamie MCGuire
  • Mon midi, mon minuit d'Anna Mc Partlin
  • Quand on rencontre l'amour de Marie Force **
  • Coup de foudre & quiproquos de Tamara Balliana
  • Pas un mot de Brad Parks
  • Les blessures invisibles de Nicholas Evans
  • Sauver sa peau de Lisa Gardner
  • Si tu me le demandais d'Emily Blaine
  • Les trémolos de l'amour de Mokhtar Chaoui **
  • All I Want For Christmas d'Emily Blaine
  • Une histoire d'amour sans caribou de Charlie Wat
  • Noël sur la 5ème Avenue de Sarah Morgan
  • Une fille dans la jungle de Delphine Coulin **
  • Aphrodite et vieilles dentelles de K. Brunk
  • Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer
  • Une bouteille de larmes de Nick Alexander.

Cliquez sur ** pour accéder aux chroniques

Alors, très diversifié, vous ne trouvez pas ? Bon très peu de thrillers ce mois-ci, c'est vrai, mais je voulais déjà me mettre dans un esprit doux pour préparer les fêtes, je l'avoue.

À retenir de ce mois de novembre parmi ces livres lus, Sauver sa peau de Lisa Gardner que j'ai adoré, Une histoire d'amour sans caribou de Charlie Wat qui m'a fait passer un très bon moment de lecture et que j'ai beaucoup aimé aussi, Un merci de trop de Carène Ponte ou encore Noël sur la 5ème avenue de Sarah Morgan qui est mon coup de cœur du mois !

Quelques titres m'ont hélas un peu moins plus comme Une bouteille de larmes de Nick Alexander, Les blessures invisibles de Nicholas Evans et surtout Les trémolos de l'amour de Mokhtar Chaoui que j'ai eu beaucoup de mal à lire.

En novembre, forcément, je retiendrais surtout Le Salon du Livre du Touquet durant lequel j'ai rencontré Carène Ponte et Amélie Antoine, et revu Olivier Norek. Je vous en parlais par ici d'ailleurs !

Maintenant place à décembre, un mois qui sera sans doute porté par la douceur et les lectures parlant fêtes, famille et surtout amour...

Vous savez quoi, allez, j'ose le dire, pour le prochain bilan : 
on se retrouve l'année prochaine !


lundi 4 décembre 2017

"Une fille dans la jungle" de Delphine Coulin


La Jungle de Calais, n'a d'exotique que le nom. Dans un bidonville à cœur ouvert, où la boue s'insinue dans le moindre recoin, des hommes, des femmes et des enfants vivent et survivent avec pour seul espoir de rejoindre l'Angleterre par tous les moyens possibles. Cette Jungle de Calais est aujourd'hui détruite, les migrants sont emmenés dans divers coins de la France et, portés par un espoir qui ne faiblit pas, six enfants et adolescents décident de rester pour réussir, enfin, à rejoindre l'Angleterre...

Cela faisait un long moment que je voulais lire ce roman de Delphine Coulin. Étant calaisienne, le sujet d'Une fille dans la jungle m'interpellait forcément et je voulais savoir ce que celui-ci réservait. Pour tout vous avouer, je vais certainement avoir un peu de mal à exprimer ce que j'en pense vraiment...

Nous suivons donc six jeunes, six jeunes d'âge et d'horizons différents qui se soutiennent pour tenter de survivre et de passer en Angleterre. Nous suivons plus particulièrement Hawa, une ado éthiopienne. Au fil des pages nous revenons sur leurs histoires, sur ce qu'ils ont vécu et subit pour arriver jusque Calais. Ils font maintenant partis des derniers présents dans la Jungle, des rares qui n'ont pas voulu la quitter pour continuer à essayer de passer. Une fille dans la jungle, c'est leur histoire.

"Pour l'instant il y avait moins de monde, mais personne ne savait ce qui allait se passer. Les gens continueraient à arriver, parce que l'Angleterre resterait au même endroit, elle n'allait pas dériver ailleurs, alors à nouveau il y aurait un camp, et les camionneurs recommenceraient à se méfier, la police à contrôler, et se serait à nouveau très dur de passer. "

C'est un roman fort, dur et quelque peu bouleversant. Impossible de rester insensible face à une telle histoire, impossible de ne pas admirer leur courage à continuer de se battre ainsi, impossible de ne pas ressentir de la colère face à leurs conditions. Delphine Coulin nous met face à tout cela, face à des vérités ignorées, face à une situation qu'on ne peut vraiment qualifier. C'est le démantèlent de la jungle, c'est l'état de ce no man's land qui n'offre à présent aucun abri à ces enfants, c'est leur isolement pour se cacher de tous et c'est bien plus (pire) encore.

Mais, pour moi, et vraiment selon moi, l'auteure ici n'offre pas assez de largesse au niveau du point de vue. Alors oui, l'histoire de ces jeunes est tragique, oui, je sais qu'il s'en est passé des horreurs dans cette jungle, j'ai moi-même était témoin de certaines scènes qui me marquent encore aujourd'hui, mais quelque chose m'a gêné. Certains points, certains petits mots m'ont interpellé. Non, on ne tient pas notre sac contre nous quand on croise des migrants à Calais en pleine journée, en lisant ça, je me suis dit "wooow, mais alors moi qui en croise quotidiennement près du travail, je me balade en voiture blindée parce que j'ai peur ?" je n'ai jamais vu personne faire cela ! Certains détails géographiques m'ont aussi semblé un peu flous, alors certes, il s'agit d'un roman, d'une œuvre fictive, mais tout de même... Je suis vraiment très réservée après la lecture de ce livre.

Alors oui je vous conseille vraiment de lire Une fille dans la jungle de Delphine Coulin, pour ces personnages qui nous marquent, nous touchent, qui peuvent être ces anonymes qu'on voit à la télé ou que moi je croise chaque jour dans ma ville, pour ces épreuves inqualifiables qu'ils traversent et vivent, mais je vous conseille aussi de prendre un peu de recul à la lecture de celui-ci, car il y a du bon et du mauvais dans chacun de nous, dans chaque être quelles que soient son origine et sa culture...

Une dernière chose avant de terminer, difficile pour moi vraiment de parler de ce livre, difficile, car je ne veux prendre position pour aucun parti alors je n'ai peut-être pas été la plus juste ou objective possible, mais ce n'est que mon ressenti personnel. Il vous faut vraiment lire ce livre, afin de vous faire votre propre opinion.

"Tant que la peur irradierait le monde, les hommes ne seraient plus des hommes."

Une fille dans la jungle de Delphine Coulin est disponible aux Éditions Grasset.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
adolescents
migrants
Jungle de Calais
espoir
dureté. 

"Les yeux de Sophie" de Jojo Moyes


En 1916, Edouard Lefevre artiste français, part se battre sur le Front en laissant sa femme et sa famille derrière lui. Sa femme, Sophie, se bat au quotidien pour survivre auprès de sa sœur, et sa seule source de réconfort réside dans le tableau qu'il lui a peint, son portrait. Lorsque sa ville tombe aux mains des Allemands, le Kommandant local tombe sous le charme de ce tableau en question, Sophie est alors prête à tout pour revoir celui qu'elle a toujours aimé... Un siècle plus tard, Liv se raccroche au tableau que son mari lui a offert avant de mourir brutalement. Lorsque la vérité éclate sur le tableau qu'elle possède, ce qu'elle a de plus cher, tout vacille pour la jeune femme...

Est-il encore nécessaire de présenter Jojo Moyes ? Je ne pense pas... C'est le dernier roman de l'auteure paru il y a quelques mois maintenant et dans Les yeux de Sophie c'est l'occasion de se plonger dans une histoire où l'Histoire justement tient une grande place...

Les yeux de Sophie, c'est donc l'histoire de Sophie en pleine guerre, l'histoire de cette jeune femme déterminée à survivre durant cette difficile époque portée par l'espoir de revoir Edouard son mari qu'elle a toujours aimé plus que tout. Mais c'est aussi l'histoire de Liv, qui après avoir perdu brutalement son mari, se rattache à ce tableau qu'il lui a offert un jour en vacances et pour lequel elle était tombée immédiatement sous le charme. Ce tableau sera un lien entre ces deux histoires se passant à un siècle d'écart, un lien qui unit ces deux femmes plus qu'on ne le croit.

"Avez-vous idée de ce qu'on ressent quand on se résigne à son sort ? C'est presque un sentiment bienvenu. Il n'y aurait plus de douleur, plus de peur, plus d'attente. La mort de l'espoir s'accompagne du plus grand soulagement."

Le roman se divise en deux parties, l'histoire d'abord de Sophie dans laquelle nous plongeons en pleine Occupation Allemande et ensuite à celle de Liv de nos jours. Deux époques qui se mêleront l'une à l'autre dans une intrigue portée par la peinture et l'amour. Difficile d'en dire plus sur cette histoire, par peur d'en dire trop. Ce roman doit se découvrir au fil des pages, au fil des sentiments et émotions de nos héroïnes.

Un portrait est au cœur de notre intrigue, un portrait qu'on imagine presque à la perfection. Autour de celui-ci gravite l'amour, le véritable amour même, que ce soit celui que Sophie a porté à son mari Edouard, ou celui de Liv pour son mari. Parce que Les yeux de Sophie aborde certes l'Histoire, l'Occupation, l'art, mais le roman aborde surtout la force à vouloir tout tenter pour ceux qu'on aime, la force que l'amour nous donne dans les épreuves les plus difficiles, l'Amour avec un grand A.

L'écriture de Jojo Moyes est toujours aussi juste, maîtrisée et débordante de sentiments et d'émotions. À travers Les yeux de Sophie, certes pas d'émotions à faire pleurer dans les chaumières, mais des émotions à faire frissonner tout de même. On se laisse emporter par ce roman, par ce passé et ce présent et par nos héroïnes qui s'avèrent être des femmes fortes et terriblement marquantes. Chacun des personnages est attachant, bouleversant même. Ils ont tous une importance dans l'histoire, dans la suite des événements. Au fur et à mesure que Jojo Moyes mêle passé et présent, l'intrigue gagne encore en intensité au fur et à mesure des révélations qui nous sont faites. On ne reste décidément pas insensible en lisant Les yeux de Sophie, par la beauté de ce roman, de ses héroïnes, mais aussi par cette part de dureté que l'on croise également.

Les yeux de Sophie a été un coup de coeur pour moi. J'ai eu un coup de cœur pour l'histoire, pour la part d'Histoire abordée, pour les personnages ou encore les thèmes abordés. Une fois plongée dedans, j'ai eu du mal à en ressortir tellement j'étais prise dans ma lecture. Au vu de mes précédentes lectures de Jojo Moyes qui ne m'avaient pas totalement convaincu, j'attendais beaucoup de ce livre, alors certes il ne m'a pas touché autant qu'Avant toi (je me dis maintenant que ça n'arrivera probablement plus), mais il m'a transporté dans cette histoire du début à la fin... Alors un conseil, lisez-le vite !

"Je me dis souvent que vivre de sa passion doit être un des plus beaux cadeaux que le destin puisse vous faire."

Les yeux de Sophie de Jojo Moyes est disponible aux Éditions Milady.

Merci à NetGalley & Milady.

5 mots en bref pour décrire ce livre :
Histoire
peinture
femmes
secrets
amour.

C'est lundi ! Je lis ça, et vous ?



Pour bien débuter cette nouvelle semaine, le lundi est l'occasion de faire le point sur ses lectures ! Alors rien de bien compliqué, le principe est simple, on parle de sa lecture passée, de sa lecture en cours et de sa lecture à venir.

Je vous dis ce que je lis, et vous faites de même, ok ? :)

J'ai terminé
Londres avec toi d'Erin Lawless

Je suis en train de lire
Les chroniques de la Faucheuse de Mickaël Druart

Je lirai ensuite
 Je ne sais pas encore...